Pension de famille de Lunéville

Sur l’initiative du Pôle de Psychiatrie Adulte de Lunéville, cette structure a été créée dans le cadre du programme de réalisation des « Pensions de Famille ». L'activité sociale de la Pension de Famille est financée par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Meurthe & Moselle.

Elle a ouvert ses portes en septembre 2001. Située sur Lunéville, elle propose 26 logements.

La Pension de Famille de Lunéville est destinée à héberger des personnes et à les stabiliser dans un habitat durable et adapté à leur problématique physique, sociale et psychologique.

Sont concernées :

  • Des personnes de tous âges, ayant un faible niveau de ressources, caractérisées par un isolement social et affectif, sans abri ni réseau de solidarité, ou logées dans des conditions précaires, suivies par les différents services sociaux du Lunévillois (CCAS, Service Territorial d’Insertion du Conseil Général, Services de Tutelle, Service d’Accompagnement de l’Etablissement Public de Rosières-aux-Salines, Mission Locale…) et/ou sortant de CHRS, d’hébergement d’urgence.
  • Des personnes invalidées par une longue maladie psychique, connues du Pôle de Psychiatrie Générale du CPN.

Les personnes hébergées sont prioritairement originaires du Territoire de Lunéville. Elles doivent être en capacité de vivre en collectivité et accepter l’accompagnement de proximité ou spécialisé proposé. La mixité des publics accueillis, source d’équilibre, de solidarité et de promotion des potentiels, est un axe fort du projet.

Depuis juin 2013, la Pension de famille accueille 6 nouveaux résidents sur un nouveau site : Les Sarriettes, situé Quai Sélestat à Lunéville: Les 6 résidents qui étaient logés sur le site de la Rue Général Haxo viennent également de rejoindre le site Les Sarriettes.

Le jardin de la résidence Voltaire

Un logement à la résidence Les Sarriettes

 


Résidence d'accueil de Pont à Mousson

La résidence d’accueil de Pont-à-Mousson a ouvert ses portes en 2010. Il s’agit de la première structure de ce type mise en place sur la Meurthe-et-Moselle.

Depuis 2005, le 2e secteur de Psychiatrie Générale, à l’initiative du projet, et l’Association Ensemble travaillent avec les partenaires du Val-de-Lorraine à la création d’une structure permettant d’offrir un hébergement durable et un accompagnement à des personnes souffrant de troubles psychiques.

La  résidence de Pont-à-Mousson est destinée à l’accueil de personnes :

  • Fragilisées et handicapées par des troubles psychiques liés à une pathologie mentale au long cours ou à des difficultés sociales ayant entraîné une dégradation grave de la santé psychique, dont l’état est suffisamment stabilisé pour respecter et bénéficier des règles de vie semi-collective, mais suffisamment autonomes pour accéder à un logement privatif, dès lors qu’un accompagnement et des soins sont garantis en tant que de besoin. Elles peuvent, guidées et stimulées, développer des compétences ;
  • Dans une situation d’isolement ou d’exclusion sociale ;
  • A faible niveau de revenus, sans critère d’âge ;
  • Dont l’état de santé mentale peut être aggravé par un handicap mental léger, des troubles de l’humeur ou un handicap physique ;
  • Dont leur réseau familial est inexistant ou ne peut plus les assumer (parents vieillissants) ;
  • Prioritairement originaires du Territoire sur lequel la résidence est située.

La résidence est ouverte à des personnes présentant des profils et des parcours variés, pouvant avoir connu des périodes d’hospitalisation prolongées, des épisodes d’errance, ou étant restées à charge de leur famille sans réel autre lien social.

Cette diversité est source de dynamisme pour le projet social recherché.

La résidence propose 16 logements individuels, dont 2 accessibles aux personnes à mobilité réduite, composés d’une pièce à vivre avec kitchenette, d’une salle de bain avec douche et WC. Ils sont d’une surface comprise entre 21 et 26 m2.


Résidence Chevert

 

24 appartements de type T1 au sein d’une résidence semi-collective

Rappel du contexte

Ce projet est à l’initiative de  l’UNAFAM, Union Nationale des Familles et des Amis de personnes Malades et/ou handicapées psychiques.

  • La Société Lorraine d'Habitat est chargée du bâti.
  • L’association Ensemble en assure la gestion :
    • locative dans le cadre d’une convention signée avec SLH et la DDT (Direction Départementale des Territoires).
    • sociale dans le cadre d’une convention signée avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale 54.
  • Une convention entre Ensemble, et le Centre Psychothérapique de Nancy (CPN) est mise en œuvre afin d’assurer l’accompagnement sanitaire psychique des résidents et ce conformément à la réglementation des résidences accueil. Cette activité relève de celle menée par les Centres Médico-Psychologiques du Grand Nancy.

Les objectifs d’une résidence-accueil

  • lutter contre l’isolement des personnes accueillies, en offrant des temps d’échanges collectifs,
  • assurer la sécurité par la présence d’hôtes,
  • favoriser l’autonomie et le lien social,

Qui peut intégrer une résidence-accueil ?

Des personnes dont la maladie psychique est stabilisée et qui ne relèvent ni du dispositif d’hébergement d’urgence, ni du dispositif médico-social.

Comment déposer un dossier ?

Retirer le dossier  à Ensemble, 1 rue du Docteur Archambault à Laxou et le retourner à cette adresse après l’avoir complété. Une commission d’admission se réunit. Un courrier de réponse est ensuite adressé au demandeur, à son référent et/ou mandataire judiciaire le cas échéant.

Qui peut déposer un dossier d’admission ?

Toute structure ou service accompagnant une personne qui a des besoins correspondant aux objectifs ci-dessus. Pour les familles, celles-ci se rapprochent de l’UNAFAM située 6 Rue Chevert à Nancy.

L’accompagnement

Les personnels d’Ensemble mènent leur activité au sein des espaces collectifs. L’accompagnement individuel dans le logement peut être mis en place grâce à un plan de compensation du handicap selon une décision de la CDAPH (Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées).

Afin de garantir la sécurité des personnes, en cas de difficultés au sein du logement, les hôtes alerteront les services appropriés.

Le ménage des logements est assuré par le résident de même que l’entretien de son linge. Un espace lingerie est équipé et mis à sa disposition.

Le repas de midi fourni par un prestataire est pris collectivement en présence des hôtes pour favoriser la convivialité. Les autres repas sont confectionnés par le résident au sein de son logement.

La gestion locative

Elle est assurée par les professionnels d’Ensemble (gestion du titre d’occupation, redevance, état des lieux, réfection et entretien locatif, médiation avec le voisinage) en lien avec le résident ou son représentant.

Comment le soin est-il assuré ?

Les personnes sont suivies :

  • sur le plan psychiatrique :
    • par les professionnels d’un Centre Médico-Psychologique.
    • et/ou par un psychiatre en activité libérale.
  • sur le plan somatique :
    • par les médecins libéraux ou hospitaliers choisis par le résident.

Comment s’organise la prise des médicaments ?

  • le résident les prend seul.
  • si une aide à l’observance des traitements est nécessaire un partenariat est établi avec des infirmiers libéraux.

L'action est également soutenue par la Communauté Urbaine du Grand Nancy et la Ville de Nancy.

Résidence Chevert (conception PERSPIC[AZ])